Aller au contenu principal

Projets en cours

Projets européens

BISON

2021 - 2027

En Europe, il est urgent de rendre les infrastructures plus durables pour la biodiversité tout en assurant leur fiabilité et leur efficacité.

En effet, l'Europe doit adapter ses infrastructures existantes aux nouvelles conditions climatiques (inondations, sécheresses...), ainsi que trouver des solutions innovantes et durables pour réduire l'impact des espèces invasives et lutter contre le déclin des espèces indigènes et la fragmentation des écosystèmes. Simultanément, la forte augmentation du développement de nouvelles infrastructures de transport, notamment en Europe de l'Est, doit soutenir le développement économique tout en accordant une attention particulière à la biodiversité locale, souvent endémique.
Face à ces besoins, l'Union européenne finance pour la première fois un projet d'action de coordination et de soutien de 3 millions d'euros sur le thème des transports et de la biodiversité. Faisant partie des derniers appels sous H2020, le projet BISON arrive à point nommé pour poser les jalons et faire évoluer la recherche sur ces sujets dans le prochain programme cadre de recherche européen 2021-2027 (HORIZON EUROPE).

NEMO

Surveillance du bruit et des émissions pour une atténuation radicale

2020 - 2023

Participation à l'évaluation des émissions de poussières pendant  la durée de vie simulée des nouveaux matériaux de chaussée.

Projets nationaux

PADDLe

Partenariat de gestion durable dans les dépendances vertes des infrastructures linéaires de transport

2021 - 2024

Le projet vise à élaborer des modèles de partenariats durables entre exploitants d’ILT et acteurs locaux pour une gestion des dépendances vertes profitable à la biodiversité. Les 4 grands types d’ILT sont concernés : voies navigables, lignes de transport d’électricité, voies ferrées et (auto)routes. La méthode est basée d’une part sur le retour d’expérience de partenariats de gestion élaborés spontanément et avec leurs propres moyens par les acteurs locaux ou bien dans le cadre de projets expérimentaux soutenus financièrement. Huit sites seront étudiés du point de vue des conditions d’émergence des partenariats, des règles établies entre partenaires, des conditions et résultats obtenus sur le plan écologique, socio-économique et technique.

Cadrage de l'information pour la promotion d'une mobilité durable

2020- 2023

Cette proposition de collaboration structurante de recherche, qui se positionne dans l’axe « Mobilité et sécurité » de l'université (ex Ifsttar), cherche à mieux comprendre les facteurs de changement individuels vers de comportements plus durables dans le domaine de la mobilité des personnes et des biens. Pour ce faire, elle propose de faire collaborer économistes et psychologues sociaux.

MODYDIC

Modélisation par les systèmes dynamiques de la diffusion des véhicules bas carbone 

2020- 2021

L’objectif de cette initiative ciblée est d’explorer les conditions de diffusion des nouvelles technologies de véhicules particuliers via la conception d’un modèle dynamique du marché automobile français.

ENA

Expérimentation navette autonome 

2019- 2022

Le projet ENA (expérimentation navette autonome) piloté par l'université Gustave Eiffel (ex IFSTTAR) vise à soutenir des projets d’expérimentation de service de véhicules autonomes, commercialisables d’ici 2022, en complémentarité de réseaux de transports existants. Il s'inscrit dans l'appel à projet de l'ADEME EVRA (Expérimentation du Véhicule Routier Autonome). ENA associe deux territoires sur lesquels des expérimentations seront lancées : à la Brenne (désenclavement en milieu rural), Sophia-Antipolis (desserte d'une zone d'activité). Le projet, après une identification des besoins, la mise en place d'une expérimentation vise à partager le retour d'expérience et les impacts pour pérenniser ces projets.

Dans le cadre du Projet ENA, le laboratoire AME/EASE de l’Univ. Eiffel à Nantes  est impliqué dans le volet « Qualité de service : sécurité et confort », dont l’objective est le développement d’indicateurs physiques permettant d’apprécier le niveau de sécurité et de confort des navettes en conditions normales et en situations critiques ; et dans le volet « Évaluation sur pistes », dont l’objectif est d’identifier les essais nécessaires pour évaluer les risques liés aux parcours des navettes, ainsi que la sécurité et le confort des usagers grâce à des expérimentations sur pistes.

POLEMICS

Nouvelles émissions polluantes de véhicules Euro 6: transformations atmosphériques et conséquences pour la qualité de l'air et la santé

2018- 2021

Le projet Polemics se focalise sur les émissions des polluants des véhicules Euro 6 équipé de différents types de technologie de dépollution : filtre à particules avec le système de déNOx (LNT ou SCR). Les émissions seront étudiées en condition réelle de conduite et également au laboratoire sous conditions contrôlées. Les évolutions des polluants dans l’atmosphère avec leur contribution à la formation des particules secondaires seront caractérisées. Le troisième axe du projet se porte sur la toxicité des polluants émis par les véhicules Euro 6.

EM6.3

Émissions de polluants de véhicules légers Euro 6 selon les 3 carburants : essence, gazole et gaz naturel 

2018- 2019

EM6.3 vise une comparaison des 3 motorisations Euro 6 (diesel, essence et gaz naturel) en termes de polluants réglementés et non réglementés, mesurés sur le cycle WLTC et des trajets sur route pour différents véhicules, voitures et utilitaires légers / VUL jusqu’à 3,5t 

Maestro-EU6

Modélisation/caractérisation des précurseurs gazeux et des AErosols Secondaires du Transport Routier- véhicules EUro 6

2018- 2022

Dans la continuité du projet Maestro (financé par Ademe, 2017), le projet MAESTRO-EU6 poursuit l’objectif d’enrichir les connaissances sur les facteurs d’émission des composés règlementés et non-règlementés et sur l’évolution des polluants au travers des processus physico-chimiques et photochimie, mais en se focalisant sur les véhicules Euro 6 diesel et essence équipés de différentes technologies de dépollution.

EVORA

Détermination des Emissions d’espèces semi-Volatiles ORganiques par classes de volatilité – Impact sur la modélisation de la qualité de l’Air 

2017- 2020

Le projet EVORA se propose de quantifier des émissions de ces espèces dites composés organiques semi-volatils (COSV) utilisables dans un modèle de chimie transport en utilisant une méthode récemment publiée aux émissions automobiles. L’impact de ces composés sur la modélisation de la qualité de l’air avec le modèle de chimie transport CHIMERE sera également quantifié.

I-STREET

Innovations Systémiques au service des Transitions Écologiques et Énergétiques dans les infrastructures routières de Transport. Appel à projets « Route du futur » opéré par l’ADEME dans le cadre du programme d'investissements d'avenir (PIA)

2017-2021

 Le projet s’inscrit dans une démarche systémique : six briques technologiques seront développées, couvrant l’ensemble des axes de l’appel à projets « Route du futur » ADEME, depuis le développement d’une industrie routière plus écologique jusqu’à la route intelligente, instrumentée et connectée, en passant par la mise au point de routes préfabriquées / démontables et d’un marquage routier innovant et plus sûr. EASE est impliqué sur 4 modules : Globe, Shushi, CUD, Enrobé du Futur

* Globe qui vise à créer une filière logistique de granulés de bitume, depuis la raffinerie de production jusqu’au site d’utilisation;

* Enrobé du Futurqui vise à développer un revêtement combinant en une couche unique les caractéristiques d’adhérence, d’acoustique, de moindre résistance au roulement et de dépollution;

* CUDqui consiste à développer une route urbaine modulaire, constituée d’éléments béton préfabriqués facilement manipulables;

* SUSHISqui comprend le développement de signalisations horizontales photoluminescentes, qui renforceront la sécurité des usagers en conditions météo dégradées et permettront des économies d’énergie en site urbain.

Projets régionaux

Déviation "Les Sorinières"

Financement Région Pays de La Loire

2020 - 2027

Cette étude permettra de suivre l’évolution de la qualité de l’air avant et après travaux et de voir l’effet des haies mises en place dans le cadre du projet (barrière physique entre la future route et la piste cyclable) sur cette dernière.