Aller au contenu principal

Activités scientifiques

Créé en 2010, le laboratoire EASE a construit son identité autour d’une démarche d’évaluation de l’exposition des personnes (voyageurs, riverains) et du milieu naturel (l'air, l'eau, les sols, la flore, la faune) aux risques d’accidents et de pollution induits par les transports routiers. Cette démarche s’appuie sur une compréhension des phénomènes qui sont à l’origine des risques et sur des méthodologies fiables pour le recueil des données nécessaires à l’analyse des phénomènes et leur modélisation.
Les recherches du laboratoire sont groupées autour de trois sujets :

Tribologie appliquée au système véhicule /chaussée

La tribologie est la science qui étudie les phénomènes susceptibles de se produire entre des systèmes en contact. Appliquée au transport routier, il s’agit de comprendre les mécanismes de frottement, de lubrification et d’usure à l’interface pneu/chaussée. Cette compréhension permet de modéliser les forces de frottement à partir des facteurs importants comme la texture de la surface de chaussée, les conditions de contact et les caractéristiques des contaminants présents à l’interface pneu/chaussée. Les études d’usure visent en particulier à apporter des connaissances sur la formation des particules hors échappement qui contribuent à la pollution du milieu naturel.

Dynamique des polluants

Les recherches sur la dynamique des polluants ont pour ambition d’étudier leur émission et de suivre leur dispersion depuis la source – les transports terrestres – jusqu’aux cibles (organismes, milieu naturel). Pour identifier les mécanismes d’émissions à l’échappement et hors échappement, les travaux visent à analyser les émissions en fonction des propriétés physico-chimiques des organes émetteurs, de la dynamique du véhicule et des conditions extérieures. Des travaux théoriques, couplés aux expérimentations, visent ensuite à modéliser la dispersion des particules en tenant compte de leur cinétique et de leurs transformations physico-chimiques. 

Diagnostic et évaluation des aménagements

Les diagnostics visent, à travers d’indicateurs et d’outils dédiés, à évaluer les effets des transports terrestres sur le milieu naturel et l’homme. Les travaux traitent, d’une part, des diagnostics de sécurité et d’exposition pour les usagers et les riverains et, d’autre part, des diagnostics de qualité des milieux naturels. Les connaissances acquises serviront à proposer et à tester des alternatives d’aménagement du territoire à l’échelle de l’écosystème. Elles contribueront aussi à élaborer des stratégies ou des dispositifs qui contribuent à réduire les émissions de polluants comme à limiter de leurs impacts sur les environnements affectés. Il s’agit aussi de promouvoir, dans le cadre d’une recherche souvent participative, des solutions basées sur la nature ou à bas coût favorisant l’implication des citoyens et des autorités locales.
Ces recherches peuvent faire appel à des outils d’analyse de cycle de vie (ACV) pour mesurer l’impact pendant la phase d’utilisation d’une infrastructure en termes, par exemple, de toxicité ou de pollution particulaire.

Evénements 2021